2. Attaque sournoise (L) :

Quand il attaque un adversaire dans le dos* ou par surprise, le Voleur inflige 1d6 de DM supplémentaires par rang possédé dans cette voie (notez que les dés  d’Attaque sournoise ne sont pas multipliés en cas de critique).

* Attaquer de dos : lorsque le Voleur attaque la même créature qu’un allié, on  considère qu’il peut attaquer celle-ci de dos à 2 conditions.
1. Le Voleur et l’allié peuvent se placer de part et d’autre de la cible.
2. La cible n’a pas attaqué le Voleur à son dernier tour (dans le cas contraire, on considère qu’elle lui fait face).

5 thoughts on “Attaque sournoise”

  1. C’est une action Limitée. Donc le voleur ne peut rien faire d’autre que l’attaque sournoise dans le tour de jeu ? Ou l’attaque sournoise sont des dés qui se rajoutent à l’attaque de base ? (c’est le 1d6 de DM SUPPLEMENTAIRES qui m’interpelle)

    Habituée à D&D4 où l’attaque sournoise venait completer une attaque, je suis un peu perdue

  2. Les DM de l’attaque sournoise s’ajoute aux DM de l’arme utilisée.
    Exemple : Rapière : 1D6 +3D6 (sournoise) + mod Caractéristique + magie de l’arme
    En cas de critique : 2D6 + 3D6 +mod Carac + magie

  3. Mise à Jour :
    2. Attaque sournoise (L) : quand il attaque un adversaire Surpris ou
    dans le dos*, le voleur inflige 2d6 DM supplémentaires (notez que les dés bonus ne sont pas multipliés en cas de critique). Les DM infligés par cette capacité augmentent de +1d6 à chaque fois que le personnage atteint le rang 4 dans une Voie de voleur.

    Ainsi, un Voleur monoclassé pourra avoir une meilleure Attaque sournoise qu’un hybride biclassé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *