Voie de la séduction

1. Charmant :

Le Barde obtient un bonus de +2 par rang atteint dans cette voie pour tous ses tests de CHA visant à séduire, baratiner ou mentir.

2. Dentelles et rapière :

Le Barde ne met pas d’armure, cela ne sied point en société. Sa seule armure est la dentelle, sa seule défense, la rapière. Lorsqu’il ne porte aucune armure et combat avec une rapière ou une épée, le Barde obtient un bonus de +1 en DEF contre les attaques au contact par Rang possédé dans cette Voie.

3. Arme secrète :

Une fois par combat, le Barde peut utiliser un subterfuge de séducteur pour surprendre et déstabiliser un adversaire du sexe opposé. Ce peut être un baiser fougueux soudainement délivré au cœur d’une mêlée, un sein qui s’échappe d’un bustier par mégarde, une main qui s’égare par le plus grand des hasards… Il doit réussir un test de CHA de difficulté égale à l’INT de son adversaire. En cas de succès celui-ci subit un malus de -10 en attaque et en DEF pendant 1 tour.

4. Suggestion (L) * :

Une fois par jour, le Barde peut suggérer une action à une créature en réussissant un test d’attaque magique avec pour difficulté les PV maximum de celle-ci. En cas de réussite la créature fera tout son possible pour satisfaire sa demande pendant 24 heures. Elle évitera les actions suicidaires (ce qui lui donnerait immédiatement un test d’INT difficulté 10 pour échapper au sort).

5. Charisme héroïque :

Le personnage augmente sa valeur de CHA de +2. Il peut de plus lancer deux d20 à chaque fois qu’un test de CHA lui est demandé et conserver le meilleur résultat.

Profil

4 thoughts on “Voie de la séduction”

  1. Bonjour, je me posais une question sur l’Arme secrète. Pourquoi est-ce que ça doit être sur un personnage du sexe opposé ? Et si le personnage en question est homosexuel par exemple. Je compte faire un barde non-binaire. Comment définir le sexe opposé dans ce cas là ? J’ai beaucoup de mal à comprendre cette condition que je trouve très limitante.

    Sincèrement, un Samaël confus.

    1. Source wikipédia
      France 2019
      « L’IFOP, dans une enquête nationale sur la perception de l’homosexualité et des personnes LGBT dans la société, estime à 3,2 % le nombre de personnes s’identifiant comme homosexuelles, 4,8 % comme bisexuelles assumées (0,9 % non assumées), 82,7 % comme hétérosexuelles exclusives, 5,6 % comme hétérosexuelles attirées par des personnes du même sexe et 2,8 % ne définissant pas leur orientation mais attirées par le sexe opposé »

      A toi de voir avec ton MJ si la compétence est « problématique » et doit être modifiée, ou si tu va demander à chaque adversaire son orientation sexuelle avant de te battre, ou lancer un D100 pour déterminer si il rentre dans les 8% d’homo/bi de la population supposée.
      Dernière option, jouer au jeu sans essayer d’y imprimer des idéologies superflues au bon moment que tu essaie de passer entre amis.

    2. Je me rends compte que j’avais mal lu, ton souci peut aussi être la non-binarité de ton personnage.
      Bah la seule question à se poser c’est comment tu va être perçu par les autres personnages, et si tu joue un homme non-binaire, que tu crie sur les toits que tu n’en est pas un ou pas, bah tu sera perçu comme un homme par le pégu de base…
      L’exception ne peut être la norme par définition. Je le dis sans aucune malveillance, si le monde est hétéronormé c’est parce qu’il y a une écrasante majorité d’hétéros. De plus, c’est une compétence que tu utilise pour y tirer un avantage au combat, pas des faveurs sexuelles, qu’importe ta sexualité propre si un chabite te permets de déstabiliser ton adversaire et le mettre à bas. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.