Voie du compagnon animal

Le Rôdeur obtient un loup pour compagnon animal dès qu’il prend au moins un Rang dans cette Voie.

1. Odorat :

Le loup du Rôdeur détecte les odeurs des animaux et des créatures là où ils sont passés. Le Rôdeur obtient un bonus de +5 aux tests de SAG pour pister et suivre des traces.

2. Surveillance :

Le loup est constamment sur ses gardes. Le Rôdeur a donc un temps d’avance quand des ennemis essaient de l’attaquer par surprise, il obtient un bonus de +5 pour les tests de surprise (SAG) et en Initiative. Lorsqu’il est surpris, il peut faire une attaque simple à distance AVANT que ne débute le premier tour de combat.

3. Combat :

Le loup du Rôdeur peut désormais se battre comme un véritable personnage. Il attaque en même temps que le Rôdeur.
Loup : Init 13, DEF 14, PV [niveau x 4], attaque au contact = [niveau du Rôdeur],  DM 1d6+1, FOR +1, DEX +1, CON* +1, INT -3, SAG* +2, CHA -2.

4. Empathie animale (L) :

Le Rôdeur peut parler aux animaux. Il peut également communiquer avec son compagnon animal par télépathie et le guérir à distance en dépensant ses propres PV (1 PV du Rôdeur pour 1 PV octroyé au compagnon animal).

5. Animal fabuleux :

Le loup du Rôdeur devient un spécimen particulièrement puissant.
Mâle alpha : Init 13, DEF 16, PV [niveau x 4], attaque au contact = [niveau du Rôdeur+2], DM 1d6+3, FOR +3, DEX +1, CON* +3, INT -3, SAG* +2, CHA -2

Profil

16 thoughts on “Voie du compagnon animal”

  1. Le fait que le loup du Rôdeur peut désormais se battre comme un véritable personnage (rang 3 de la voie) signifie-t-il que l’animal est un loup ordinaire (avec ses attaques correspondantes) ou qu’il reste à l’écart de tout combat ?

  2. il obtient un bonus de +5 pour les tests de surprises (SAG) et en Initiative. .
    ->les tests de surprise
    ->Initiative. (un seul point)
    ->surprise n’est pas souligné dans le texte original je crois.

  3. Est-ce que pour le « 2. Surveillance », le texte : « Lorsqu’il est surpris, il peut faire une attaque simple à distance AVANT que ne débute le premier tour de combat. » ne devrait pas plutôt être : « lorsqu’il N’EST PAS surpris … ». Ca me paraîtrait bizarre qu’il ait un avantage à être surpris plutôt qu’à ne pas l’être …

    1. La capacité donne un sérieux bonus au Rôdeur pour ne pas être surpris. Si son test réussit, il agit normalement (il n’est pas surpris). Mais si son test échoue et qu’il est surpris (malgré son bonus), il peut quand même faire une attaque à distance.

  4. Rang 2:
    Il obtient un bonus de +5 pour les tests de surprises et en initiative.
    Ce bonus d’init s’applique uniquement en cas d’attaque surprise ou est-il permanent ?

  5. Bonjour,

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer à quoi correspondent les * à côté de certaines caractéristiques du loup au rang 3 et 5 ?

    Merci d’avance.

  6. Il s’agit des caractéristiques supérieures.

    Les créatures dotées de cette voie obtiennent une caractéristique en Carac. Supérieure (indiqué par un *).

  7. Les créatures dotées de cette voie obtiennent une caractéristique en Carac. Supérieure (indiqué par un *).

    Cela signifie que lorsqu’un test de cette Carac supérieure (CON ou SAG) est demandée, on a un avantage : on lance 2 dés 20 et on garde le meilleur résultat.

  8. Salutations,
    Je ne trouve nul part de règle à propos de la question « Quand et comment le Rodeur récupère-t-il son animal, ou un nouveau, si l’animal venait à mourir? » Pourriez-vous m’orienter ? Je pourrais bien concevoir une réponse moi-même, mais je me méfie du déséquilibre :
    – Soit l’animal revient le lendemain (si le Rodeur est accessible depuis une forêt proche) / Il n’était pas mort, mais à 0PV il a fuit dans la foret.
    – Soit l’animal est bel et bien mort, doit suivre la règle de la réanimation des PJ (le soigner, ou test infirmerie). Si décès confirmé, le Rodeur doit reformer une adoption lors d’une rencontre avec un nouvel animal.
    La première solution risque de tenter le Rodeur à envoyer sa bête au sacrifice sans pénalité. La deuxième est peut être trop exigeante par rapport aux règles.

    1. À titre personnel, si le compagnon est mort, donc que personne n’a pu le stabiliser dans l’heure qui a suivi son KO (voir le paragraphe Inconscience et mort de la page combat => http://co-drs.org/regles/le-combat/ ), alors je considère que le rôdeur doit prendre le temps de se lier à un autre animal. Donc plutôt solution 2.

      C’est peut être un peu restrictif, mais je trouve que la mort d’un personnage n’est pas non plus hyper commune avec les règles de base, et il faut quand même qu’elle ait un peu d’impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *